0.camp

0.camp
De janvier à juin 2015, PiNG investit l’atelier du Silo au lieu unique pour animer un laboratoire ouvert sous forme de résidences temporaires autour de la thématique « l’anthropocène à l’ère du numérique ».. Des chercheurs, artistes, scientifiques, philosophes, acteurs culturels, citoyens concernés, individus ou collectifs se réuniront durant des temps de résidence thématiques.Ces travaux seront ensuite ouverts au public sous formes d’ateliers/conférences/expéditions fin juin 2015 (dates précises à venir).

Les sujets abordés croiseront anthropocène «révolution géologique d’origine humaine», biens communs et «openKnowledge», communautés, culture numérique et culture scientifique, citizen science, logiciels libres, …
L’anthropocène est un terme géologique récemment popularisé dans le débat sur le changement climatique. Il est utilisé pour qualifier l’époque à partir de laquelle les activités humaines auraient commencé à avoir un impact global significatif sur l’écosystème terrestre ; une époque pouvant démarrer avec la Révolution Industrielle ou avec la première bombe atomique en 1945.

0.CAMP s’inscrit dans le cadre du programme de recherche-création Art/Science/Technologie/Société intitulé Artlabo.


Aniara Rodado

C’est l’artiste Aniara Rodado qui inaugure le 0.camp avec une résidence autour de la transmutation de base.
Aniara est artiste, chercheuse et chorégraphe » à l’Unité de recherche DatAData de l’ENSBA de Lyon, unité consacrée au questionnement théorique et pratique dans la volonté de répondre aux enjeux éthiques et esthétiques soulevés par les cultures numériques. Elle est aussi artiste résidente au LADyHx (Laboratoire de mécanique des fluides) de l’École Polytechnique de Paris-Saclay, pour la création d’une nouvelle pièce chorégraphique autour de la question de l’anthropocène.
http://aniara-rodado.com

Retrouvez les ressources et actualités des résidences sur artlabo.org/0

Related Posts
Catégories
Derniers événements
Archives