À l’écoute de l’inédit, PiNG en confinement

Pédagogie, médiation, fabrication : en matière de numérique, cette période de confinement génère beaucoup d’initiatives et de questionnements. Confiné·es et en télétravail, nous recevons de nombreuses demandes quant à l’implication de PiNG sur ces différents sujets. Nous vous proposons donc un état des lieux, écrit à 14 mains (!), de nos actions et réflexions en temps de confinement.

Mobilisation de la communauté makers : participer et orienter

Très rapidement et dès le début du confinement, de nombreuses initiatives, dont la presse s’est faite écho, se sont lancées de la part de makers : fabrication de masques en tissu, impression en 3D de masques, de valves de respirateur ou encore conception d’appareils respiratoires en Open Source. Cela a pu créer parfois des emballements sur les réseaux sociaux ou impulser des initiatives contre-productives si elles ne sont pas accompagnées d’informations claires sur les conditions de fabrication, de distribution, d’utilisation et de stérilisation. Afin de prendre le maximum de précaution pour ses salarié·es, ses adhérent·es et les personnels hospitaliers et médicaux que nous souhaitons aider, la prudence a été de mise du côté de PiNG et nous avons fait nôtres les recommandations du communiqué du 20 mars du Réseau Français des Fablabs

Parallèlement à cette veille, pendant les premières semaines de confinement, une partie de l’équipe et plusieurs adhérent·es ont été impliqué·es sur une phase de prototypage du respirateur artificiel MakAir. Ce projet est maintenant bien avancé et en phase d’industrialisation.

Parmi la prolifération des initiatives dans le monde des makers, nous avons identifié celle des visières de protection produites grâce à l’impression 3D comme étant une action pertinente. En effet, si les personnels du CHU de Nantes sont pour l’instant (relativement) équipés en matériel de protection, ceux des cliniques ou des EHPAD ne sont malheureusement pas prioritaires pour les approvisionnements.

Dès lors, plutôt que de créer une nouvelle plateforme et de disperser les énergies, nous avons rejoint le projet existant Visières solidaire 44, qui s’est constituée initialement autour de ce groupe facebook. À ce jour, ce projet nous semble être la piste d’implication la plus pertinente sur notre territoire pour la communauté makers. Des impressions de supports de visières sont actuellement en cours au fablab Plateforme C.
Pour rejoindre cette initiative locale, Pour la rejoindre, nous vous invitons à :

Plus largement, si vous souhaitez échanger, vous renseigner ou vous impliquer sur les initiatives de la communauté maker, vous pouvez aller :

Dernière information, depuis le 6 avril, notre animateur Adrien Martinière est devenu référent du Réseau Français des Fablabs pour la région des Pays de la Loire. L’idée de ce relais n’est pas de se substituer aux initiatives déjà mises en place mais bien de faciliter l’information entre les fablabs de la région, avec les autorités régionales ainsi que le reste du Réseau Français des Fablabs. Si vous êtes responsable d’un fablab de la région et vous souhaitez échanger sur le sujet, rendez-vous sur le canal dédié du chat du RFFlabs.

La médiation numérique au temps du Coronavirus

Le confinement oblige à repenser nos interactions avec le monde extérieur au travers des écrans. Or d’après les statistiques de l’INSEE en 2019, 15 % des personnes de 15 ans ou plus n’ont pas utilisé Internet au cours de l’année, tandis que 38 % des usagers manquent d’au moins une compétence numérique de base et 2 % sont dépourvus de toutes compétences numériques. L’inégalité face aux pratiques numériques entraîne dans ce contexte particulier une double peine : difficulté d’accéder aux services de base dématérialisés (télétravail, télémédecine, démarche administrative, école en ligne etc.) pour continuer à vivre “normalement” et isolement amplifié pour les personnes seules ne pouvant communiquer via ces nouvelles technologies.

Face à ces constats, une multitude d’initiatives se mettent en place, notamment :

  • au niveau national le numéro vert 01 70 77 23 72 et le site internet www.solidarite-numerique.fr développé par La MedNum. L’objectif est de mettre en relation des médiateurs·rices numériques – professionnel ·les comme bénévoles – et des personnes qui ont besoin d’être accompagnées pour des démarches en ligne;
  • au niveau local, la municipalité nantaise a mis en ligne la plateforme metropole.nantes.fr/entraide. Elle recense l’ensemble des initiatives et actions de solidarités notamment pour contribuer à accompagner les personnes les plus fragilisées dans leurs pratiques numériques**. Certaines actions ne sont peut-être pas listées, n’hésitez pas à faire remonter des initiatives dont vous avez connaissance.

Sur le quartier du Breil (dans lequel sont installés nos bureaux), la pépinière jeunesse L’Horizon, à laquelle PiNG est associé, a recensé les besoins en matériel informatique en lien avec l’AFEV, le CCAS et l’équipe de quartier. PiNG essaie de faire sa part et a distribué cinq ordinateurs dans ce réseau.

En matière de médiation numérique, PiNG poursuit au quotidien son implication et ses actions au sein du hub CONUMM. Par ailleurs, la pépinière continue à assurer le soutien scolaire à distance à destination des jeunes du quartier. Enfin, un travail est engagé cette semaine entre la ville de Nantes et les acteurs associatifs pour répondre à l’échelle de l’agglomération aux besoins d’ordinateurs dans les familles.

Résonance du confinement avec nos sujets d’exploration

Espace-temps inédit, le confinement ouvre de nombreux questionnements sur notre rapport au temps, à l’espace et aux technologies. Cette période trouve un écho direct dans notre programme d’exploration chronotopies. Elle nous permet, comme le suggère la baseline du programme, de “(nous) ré-approprier le « chrono » (temps/rythmes) en le dépliant sous des formes sensibles pour agencer nos « topies »(territoire/espace).”. Nous échangeons sur ces sujets via un canal dédié sur notre mattermost, partageons des références, traçons les lignes d’un laboratoire commun à distance.

La situation actuelle met également un coup de projecteur inédit sur les tensions de l’apprentissage, les rapports aux savoirs à l’ère numérique, sur les technologies de l’éducation et de la formation. Elle mobilise chez chacun·e d’entre nous et collectivement des ressources pour s’adapter, apprendre et partager, notamment dans le domaine du numérique. Devant le flot immense généré sur ces sujets, il apparaît “urgent” pour les membres de l’équipe de prendre le temps en s’attelant à :

L’équipe de PiNG

Related Posts
Catégories
Derniers événements
Archives