Carnet de bord #4

Février 2020.

On commence ce carnet de bord avec l’élément le moins réjouissant mais aussi le plus crucial du mois : nous avons reçu les éléments relatifs au loyer du futur lieu. La proposition faite par les bailleurs soulève de multiples questions (juridiques, financières, techniques, programmatiques…) et n’est, à ce jour, pas assumable financièrement pour notre association. Un rendez-vous avec Nantes Métropole est demandé pour avancer sur ce sujet.

En ce qui concerne le bâtiment, nous avons rencontré l’agence en charge de la signalétique du bâtiment LA/PROJECTS, en compagnie du Pôle Économique de la Samoa. Des questions de fond restent en suspend : faut-il nommer les espaces par leurs usages ou en révélant leurs occupants ? Nous attendons des retours sur ce point en défendant, pour notre part, la nécessaire visibilité des structures qui occupent les lieux afin d’être facilement identifiées par les publics qu’elles accueillent.

Côté aménagement, le bureau d’étude Elogia nous a présenté ses orientations de principe concernant les systèmes de ventilations de la boîte des machines (espace cloisonné rassemblant les machines bruyantes et poussiéreuses). Nos architectes, 0101, peuvent ainsi continuer de préciser leur projet en s’appuyant sur ces informations techniques. Nous sommes sur la fin de la phase “étude de projet”.

Pour que nous puissions nous projeter un peu plus dans les usages de nos futurs espaces, nous avons organisé un atelier interne à l’équipe. En s’appuyant sur un format story-board, chacun·e a été amené·e à imaginer deux journées type dans le futur lieu : une très chargée avec activités multiples et une plus libre sans rendez-vous particulier. Nous avons ensuite mis en scène ces scénarios au sein même de la maquette en présence de l’équipe de 0101 pour soulever les éventuels points d’achoppement.

En parallèle, une première réunion d’information à destination des adhérent·es s’est tenue le 30 janvier dernier. L’occasion de leur présenter le projet du lieu envisagé comme un laboratoire citoyen des cultures numériques (et pas juste un fablab) ainsi que son nom : Hyperlien. Comment impliquer la communauté d’adhérent·es dans un tel projet ? De quelle manière et à quel moment ? Nous vous en reparlerons dans un article dédié courant du mois de mars.

Enfin, malgré les problématiques liées aux couvreurs, le chantier continue d’avancer. De nombreux échanges ont lieu avec les architectes Gardera D autour des réseaux électriques, internet ou d’un choix de porte ! À ce jour, nous n’avons malheureusement pas d’informations plus précises concernant la date de livraison du bâtiment.

L’équipe de PiNG

Catégories
Archives